Restaurations favorites

Pose du nouveau stator

Atelier – XS 650 (4) : allumage électronique

Si l’allumage à rupteur a ses charmes et qu’il est relativement fiables sur les youngtimers japonaises, l’allumage électronique permet de corriger ses défauts sans impacter le caractère moteur. Plus de réglage, plus de souci de charbons ou de condensateurs.

Lors de mes sessions sur l’autodrome de Montlhéry, j’ai trouvé que la XS s’essoufflait trop tôt. Après 6000 trs, la moto refusait de prendre plus de tours. Il n’y a plus grand chose après mais normalement ça doit encore monter. Quelques semaines après, sur un bout d’autoroute, j’ai pu constater de nouveau un gros essoufflement à partir de 130 km/h, soit 6000 trs. Cette perte de puissance n’est pas dû à la carburation mais à un souci d’allumage. Arrivé à 5500 trs/min, il fait des siennes.

rupteur XS 650
C’est beau un mécanisme d’allumage à rupteur

J’ai ainsi vu un prétexte pour passer à l’allumage électronique. Sur l’Ural, le bénéfice était réel, pourquoi pas sur la Yamaha ? Par contre, au niveau des tarifs, on est très loin des petits 70€ du Sovek de l’Ural.

Pour la XS 650, il y a plusieurs modèles d’allumage différents mais on voit surtout les 2 suivants :

  • Boyer Brandsen : 300€. Il permet de garder le rotor et stator d’origine en ne remplaçant que le mécanisme d’allumage en bout d’arbre à came. L’avance mécanique côté droit est supprimée.
  • Kennedy : 700€. A ce prix, il offre un nouvel ensemble rotor/stator, pour une production électrique optimale et la possibilité de fonctionner sans batterie ; ainsi qu’un boitier CDI réglable sur 5 cartographie.

Compte-tenu du budget, je visais plutôt le Boyer mais j’ai eu un gros coup de chance en tombant sur un allumage Kennedy d’occasion et complet, à moins de 150€. Un puriste venait d’acheter une XS et remontait un allumage d’origine.

Allumage électronique Kennedy / Powerdynamo

Kennedy est le distributeur français de cet allumage Powerdynamo, de la société tchèque Vape. Ce système à rotor lourd est capable de fonctionner sans batterie (ce que l’alternateur d’origine ne permet pas) et en améliorant la production électrique. Son poids apporte également une inertie supplémentaire au moteur et permet de réduire les à-coups du cycle de combustion. En gros, ça devrait un peu moins vibrer.

kennedy powerdynamo XS 650
Le kit Kennedy complet

Le kit se compose :

  • D’un rotor lourd + alternateur avec capteur d’allumage intégré.
  • D’un boitier CDI avec 5 cartographies
  • D’une bobine d’allumage double
  • D’un boitier redresseur-régulateur
  • D’un relais coupe-circuit pour montage avec batterie.

Installation

Il faut quelques notions d’électricité mais il n’y a pas de grosses difficultés de montage. Kennedy propose un mode d’emploi sur son site, Powerdynamo également. Et avec un peu de jugeotte, ça s’installe bien. Il faut juste être patient.

Après un montage à blanc pour découvrir les branchements, on passe au montage sur la moto, avec les pistons bien positionnés au point mort haut.

  1. Je démonte l’alternateur d’origine pour installer la platine du nouveau stator. Attention à l’extraction du rotor d’origine, bien collé sur le vilebrequin ;
  2. Je pose le nouveau rotor en positionnant bien les marques de calage face à face. Il n’y a pas de clavette de centrage sur le rotor donc il faut bien caler et bien serrer. Normalement, sur arbre conique, ça ne devrait pas bouger ;
  3. En retirant les bobines d’origine, il y a la place pour glisser le boîtier CDI et le relais de sécurité ;
  4. Je retire également la cellule redresseuse et le régulateur d’origine pour positionner le nouveau redresseur-régulateur. Le branchement se fait sans souci en rattrapant le (+) rouge du faisceau d’origine ;
  5. Il faut trouver une place pour la nouvelle bobine. Souvent les montages se font devant le moteur, sous le réservoir mais c’est moche. Ma XS n’ayant plus de boîte à air, je fabrique une petite platine en alu que je positionne derrière les carburateurs.
    Pour les bougies, j’ai remonté celles d’origine. Il est important de ne pas monter de bougies avec résistance (chez NGK, les réf avec R)
  6. Très important, le relais de sécurité. Sans celui-ci, même en coupant le contact, le moteur va continuer de tourner. J’ai essayé sans et je confirme ça tourne même avec le contacteur à clé ou le coupe circuit sur off. J’ai dû faire caler le moteur pour l’arrêter.
    Le relais est alimenté par le (+) après-contact et ferme le circuit de l’allumage. En coupant le contact, le relais devient inactif et met le boîtier CDI à la masse, ce qui coupe l’allumage.
    J’ai branché l’alimentation du relais sur la cosse (+) des anciennes bobines ;
  7. Je peaufine les masses des composants du système.

Une fois l’allumage installé, le moteur s’ébroue sans difficulté, que ce soit au démarreur ou au kick ! Sûrement dû à une étincelle plus franche et à un calage idéal, je note un ralenti plus stable et une belle montée dans les tours jusqu’à 7500 tours. Jusqu’au bout ! Je n’ai pas encore joué avec les cartographies mais pour le moment, je suis content du résultat. A voir à l’usage et aux prochains tours de circuit.

Un allumage électronique sans batterie

Je termine par un petit retour d’expérience sur l’intérêt de l’allumage électronique sans batterie car gardant le démarreur électrique, je ne voyais pas grand intérêt à ce montage.

Mais me voilà parti en balade. Je profite de l’agrément de ce nouvel allumage, jusqu’à ce que le moteur se coupe subitement ! Plus d’allumage, plus de démarreur, plus d’éclairage. En somme : plus d’électricité… Un peu agacé, je me suis souvenu d’avoir lu qu’en cas d’absence de courant, il suffisait de débrancher ce fameux fil de mise à la masse du boitier CDI, qui remonte du relais de sécurité. Et ce fil bleu passe pile sous le réservoir, accessible sans démonter, avec un minimum de contorsion. Le débrancher m’a permis de démarrer en 2 coups de kick et de repartir, contacteur à clé coupé… Pour arrêter la moto, il a fallu caler la moto mais au moins, je suis rentré !

J’ai trouvé la panne et rien à voir avec l’installation de cet allumage électronique. Ma XS est équipée d’un compteur digital. Pas vraiment d’époque mais ça lui va très bien. Et s’il est totalement fonctionnel, son montage est un peu … anarchique. Donc un fil (+) important a fini par couper.

Il y a un vrai boulot pour revoir tout le faisceau derrière le phare. Une prochaine étape…

, ,

No comments yet.

Laisser un commentaire