Supérieur

Fourche earles srx1.JPG

Préparation – SRX 6.3 (8) : fourche à balancier

La fourche à balancier corrige les défauts de la fourche téléscoptique sur une moto attelée.

Pour faire simple, l’invention de M. Earles rigidifie la direction en encaissant bien mieux les contraintes latérales, elle apporte également un effet anti-plongée lors des freinages et pour finir, elle permet d’adapter la chasse de la moto à l’attelage d’un side-car.

Sur le SRX-GEP, ce n’est pas la chasse qui me pose problème car la conduite avec la fourche d’origine ne demande pas trop d’effort. Par contre, dès que le rythme augmente, elle se tortille et les joints spi lâchent en série. En ajoutant une plongée importante, ça limite un peu mes ardeurs.

La fourche d’origine a bien du mal à encaisser les contraintes latérales.

La solution est donc faire monter une fourche à balancier. Je me tourne de nouveau vers Thierry, de Side-Car Occasion. Comme pour le montage du panier, je ne veux pas une préparation hasardeuse donc autant qu’un professionnel fasse un job de qualité.

Mon cahier des charges est simple :

  • Garder la roue d’origine en 18″ et tout le système de freinage ;
  • Monter les mêmes amortisseurs sur la fourche et sur la moto, que l’ensemble soit homogène ;
  • Garder le garde boue si possible ;
  • Garder les demi-guidons ;
  • Régler la chasse au plus proche de celle de la fourche d’origine.
Une solide fourche par Side-Car Occasion

Pour les pneus, Thierry m’a déconseillé de passer sur du carré : trop glissant sur mauvais revêtement compte-tenu du poids plume de l’attelage. Exit le bon vieux Bridgestone BT 45, que j’ai toujours apprécié sur mes machines, pour passer sur son petit frère, le nouveau BT46.

Un fourche qui rend l’attelage bien plus joueur et précis.

Résultat, sans surprise, je ne suis pas déçu. Thierry a réalisé une fourche efficace et bien réglée. Et tout le cahier des charges est respecté. Et en plus, niveau esthétique, c’est une réussite. Le dessin est vraiment sympathique et la réalisation ne fait pas « cheap ».

Un look racer très sympathique

Par contre, suite à l’essai « chargé » de mes enfants, j’ai abandonné les gonflages de Thierry, le side tirant énormément dans les bras. J’ai repris les standards de la moto solo. Soit 0.5 bar de plus environ.

  • Avant : 2,2 bars
  • Arrière : 2,5 bars
  • Panier : 1,5 bars

Au final, la fourche apporte une précision inédite et les changements de direction sont désormais francs. L’attelage est bien plus vif et joueur sur petites routes. Couplée à la position de conduite et à stabilité du GEP, la fourche incite à être bien moins sage qu’avant. Cet attelage devient un vrai mini « racer » niveau comportement

, , , ,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire