Supérieur

Dsc_4855

Restauration – XL250S (4) : carburation et allumage

Sur une vénérable machine, pour que ça tourne, c’est pas compliqué : une carburation propre, de l’allumage et un moteur.

Allumage

Pour l’allumage, je parie sur fiabilité légendaire des Honda et ce faisceau complètement d’origine. C’est plutôt rare car la batterie n’intervenant pas dans le circuit d’allumage mais uniquement pour l’éclairage, beaucoup de faisceaux de XLS ont subit des préparations off-road un peu sauvages.

Cette machine ayant eu une vie urbaine, à une période où la prépa moto ne sévissait pas, son faisceau est resté strictement d’origine !

Carburation

Pour le carburateur, c’est un peu plus critique. Il est complètement grippé par la crasse et ses années d’inutilisations.

Rien d’insurmontable, démontage en douceur, deux gros nettoyages par bac à ultrason et je remonte l’ensemble avec un kit de réparation complet. Comme neuf !

Échappement

C’est bien de penser à l’admission mais l’échappement est également indispensable.

Les collecteurs d’origines sont tellement pourris qu’on voit à travers. Les remplacer n’est pas une mince affaire parce que justement, c’est une des maladie de la machine.

Niveau pièces détachées, c’est très limité. Alors comme d’habitude, il faut farfouiller sur le net et avec un peu de patience, j’ai fini par pour trouver un collecteur en bel état.

Pour le silencieux, même diagnostic et la disponibilité de l’origine est la même. Sauf que dans mes recherches, j’ai rapidement trouvé un typé origine. Marving, le fabricant italien possède encore un petit stock d’échappements pour Honda XLS du plus bel effet.

Prochaine étape, le moteur

Tout ce qu’il y a autour commence à être pas mal, il reste à s’occuper du moteur.

, ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Restauration - XL250S (5) : moteur - Rouille et Patine - 8 juillet 2020

    […] coups de kick et grâce à une carburation réglée au poil, ce bon vieux bloc de 40 ans s’ébroue sans difficulté. La Honda XLS a retrouvé un […]

Laisser un commentaire