Restaurations favorites

mz-660-skorpion-6

MZ Skorpion 660 Tour

Connue pour sa production de petites cylindrées utilitaires, MZ chercha à se diversifier dans les cylindrées plus importantes avec toutes les déclinaisons de sa Skorpion. Et pour lancer sa nouvelle base mid-size, la marque d’ex-RDA se tourna vers le moteur 660 de Yamaha.

mz-660-skorpion-2Il y a quelques mois, je cherchais un roadster animé gros monocylindre. Appréciant le gromono 600-660 de Yamaha, j’ai découvert la Skorpion, totalement méconnue, de MZ (MuZ pour les puristes). Introuvable, la Skorpion Tour est le roadster de la gamme. Par l’ajout de carénage, de valises et autres accessoires, la Skorpion pouvait être “Sport”, Traveller”, “Sport Cup” ou même “Réplica”.

Ayant depuis laissé tombé le projet, j’ai tout de même eu la chance de découvrir une Skorpion 660 Tour totalement d’origine, à coté de chez-moi. Là ou j’ai joué de malchance, c’est que la moto sortait d’un stockage de 5 ans et ne tournait pas. Néanmoins, j’ai pu approcher la bête et je souhaite partager cette rencontre.mz-660-skorpion-3

La MZ est très classique, jolie sans être renversante. La moto est fine, pas très haute. Ma grande taille se sent à l’étroit. Le cadre périmétrique, plaisant, laisse apparaître le bloc Yamaha (resiglé pour l’occasion). Mais niveau finition, j’ai trouvé l’ensemble un peu cheap et ça reste loin des standards japonais et allemands. Il n’y a qu’à voir le passage du câble d’embrayage…

Niveau mécanique, c’est costaud, “made in Japan”. Aucune inquiétude sur le redémarrage après ces 5 ans.

mz-660-skorpion-4Le propriétaire décrit une machine vive, vraiment plaisante sur les départementales et pas vraiment à l’aise sur les voies rapides. Il faut que ça tourne et la moto est saine et joueuse. Le moteur de 47cv emmène facilement la machine de 180kg et les 18 litres du réservoir fournissent une belle autonomie. D’ailleurs, la version “Traveller” proposait des valises mais j’imagine mal partir au bout du monde en duo dessus. Il me faut mon confort !

La ville reste son terrain de chasse grâce à son gabarit de puce et la vivacité de son mono.

Reste qu’il ne faut surtout pas tomber, les pièces 100% MZ étant introuvables ! Niveau mécanique, par contre, aucun souci, tout est au catalogue Yamaha.

Nous avons à faire à une jolie machine, mais il est impossible de ne pas la comparer à la Yamaha SRX. Moteur, look, gabarit… Et si la MZ et la Yam’ ne sont pas des copies, les ressemblances sont frappantes. La Yam’ jouait déjà la carte rétro, la MuZ bénéficie d’un traitement moderne.

Au final, la Skorpion Tour reste une belle découverte, une moto surement très sympa à emmener. Un collector, réservé à un public amateur de petits roadsters caractériels, atypiques et uniques.

mz-660-skorpion-5

Voici la Skorpion que j’ai pu découvrir mais n’ayant pas pris de photos correctes, j’ai utilisé Google Images…

Pour aller plus loin :

,

No comments yet.

Laisser un commentaire