Supérieur

DfYithOV4AERaZL

Sidecar catégorie F4

Au Japon il existe une catégorie F4 de side-car de vitesse. La F3000 appliquée aux 3-roues ?

Les amateurs de compétition de side cars connaissent bien les F1, aux châssis longs et aux moteurs arrières, et les F2, aux châssis courts.

Originalité japonaise, il existe sur l’Archipel une catégorie supplémentaire : la classe F4. L’objectif louable est de permettre de goûter au side-car de vitesse avec un petit budget.

Je me suis rapproché de la Japan Racing Sidecar Association (JRSA) pour avoir plus d’informations sur cette catégorie si curieuse. Le singe du #56, Shikoh Tomimoto, m’a très gentiment répondu.

Commençons par peu de technique :

  • Châssis : acier chromoly ou aluminum
  • Motorisation: 2 temps : 100cc max / 4 temps : 150cc max
  • Pneumatiques de karting
  • Longueur : 2400mm max
  • Largeur : 1300mm max
  • Hauteur : 550mm max

Niveau motorisation, les 4T rendent le basset lourd à manier. Le choix se porte donc souvent sur des 85cc 2T de motocross, meilleur rapport réglages / pièces détachées.

Le side-car n’est pas populaire au Japon, comme en Europe. La JRSA travaille à augmenter la popularité de ce sport, le F4 y contribue.

Le F4 condense l’essence même de la course de sidecar. Si la vitesse et la puissance sont inférieures aux F1 et F2, les compétences du pilote et du singe sont égales. Le F4 permet de profiter du vrai plaisir de la course. En plus, le gabarit de l’engin lui permet de rouler sur des petits circuits de type karting, ce qui multiplie les possibilités d’exhibition.

Pourquoi pas ce genre d’initiative en France ? Je signerai tout de suite…

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire