Supérieur

Dsc_0379

Restauration – DR 350 (3) : partie-cycle et finitions

Cette DR est saine et ne porte pas de trace d’enduro sauvage. A part de la petite balade dominicale en forêt, elle a surtout servie pour les déplacement quotidiens. Pas de grosse surprise sur la partie-cycle, la moto est surtout crasseuse de sa vie urbaine.

Comme toute besogneuse, la moto a surtout manquée de suivi sur les pièces d’usure : kit chaîne cassé, patin de chaîne totalement usé, plaquettes de frein mortes. Rien d’insurmontable, de toute façon, la moto est presque entièrement démontée pour un gros nettoyage des carénages et du cadre.

Le kit-chaîne est plus qu’usé !

Et pour remplacer ce qu’il reste du patin de chaîne, il faut déposer le bras oscillant

Avant / après

La DR a le mérite d’être parfaitement d’origine, avec tous ces papiers. Ce qui en plus de rassurer, évite de se confronter à des bricolages « maison » approximatifs.

J’apprécie de démonter des monos. C’est léger et facile d’accès

Pour l’avant, un simple remplacement des soufflets était nécessaire, les joints spi de fourche étant neuf. Peaufinage avec peinture du guidon, suppression de la bavette plastique. Gros nettoyage des carénages plastique et du réservoir, incrustés de crasse

Paille de fer 000 pour venir à bout de la crasse sur le plastique

Je termine par poncer l’échappement avant de le repeindre. Niveau look, je réinstalle les protège-mains et des rétroviseurs d’origine ainsi que le sabot. Restera à remplacer le trains de pneus.

Et voici une DR350 complètement d’origine qui démarre au quart de tour (avec un bon coup de jarret)

Content de terminer l’année sur cette DR350.

, ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Suzuki DR 350 S - Rouille et Patine - 12 septembre 2019

    […] plus des accessoires pour la remettre d’origine (si c’est le but), il va y avoir du boulot de remise en forme : contrôler la consommation […]

Laisser un commentaire