Restaurations favorites

tonnerre mecanique

Télévision – Street Hawk / Tonnerre Mécanique

Tout petit garçon ayant grandi dans les années 80 porte un regard attendri sur les séries américaines d’alors. L’Agence Tout Risque, K2000, Mac Gyver… Et il y en a une qui m’a particulièrement marqué : Tonnerre Mécanique.

Cette série a vue le jour en 1984 et est arrivée en France en 1986. Elle s’inscrit en pleine mode de l’époque : des héros à bord de véhicules dotés d’une technologie futuriste. K2000 avait sa voiture, Supercopter, proposait son hélicoptère, Tonnerre mécanique proposa une moto.

La série fut arrêtée au bout de 13 épisodes mais cette mésaventure ne l’empêchera pas de devenir culte.

Ca raconte quoi ?

Pendant une poursuite, deux officiers de police, Jessie Mach et son coéquipier, tombent dans un guet-apens. Blessé, Jessie s’en sort mais son collègue meurt. Norman Tuttle, un agent fédéral travaillant pour une agence top-secret propose à Jessie de devenir le pilote de son invention pour combattre le crime : le « Tonnerre mécanique » (Street Hawk en VO). Bien entendu, cette moto, doit être utilisée secrètement.

Tonnerre Mécanique permet donc à son pilote de faire des bons de 30 mètres, rouler à 500km/h, tirer des roquettes et utiliser un laser.

Comme beaucoup de séries de cette période, il n’y a pas d’arc narratif et les épisodes peuvent se voir dans n’importe quel ordre (sauf le pilote de 72 min).

Et quel est ce monstre mécanique ?

Ce qui est amusant c’est que gamins, avec les copains, on rêvait de rouler sur Tonnerre Mécanique. Et qu’adulte, il suffit de dégoter une Honda XLR 500. Car l’engin que vous entendiez rugir sur 4-cylindres dans la série est un bon gromono de 34 cv. On est bien loin d’atteindre les 500 km/h là.

Pour être précis, il y aura 15 motos utilisées. La XLS 500 de l’épisode pilote cèdera sa place à des XLR et des CR. Au final, il y aura :

  • Une Honda XLR 500 de 1983 pour l’épisode pilote.
  • Trois Honda XR 500 de 1984 pour les plans serrés et les détails.
  • Onze Honda CR 250 de 1984 pour les cascades

Il s’agit de trails car s’il faut une machine au look futuriste et agressif, il faut qu’elle puisse rouler sur n’importe quel terrain et réaliser des cascades. Et quoi de mieux qu’un trail.

De ces machines, il ne reste qu’un exemplaire, qui serait conservé par l’un des cascadeurs de la série Chris Bomham, recordman de sauts en moto.

“Tonnerre Mécanique”

La série se trouve sans difficulté sur Youtube, les plus nostalgiques d’entre vous pourront également se faire plaisir avec le coffret DVD.

Série télévisée américaine en 13 épisodes (1984-1985) : le pilote de 72 minutes et 12 épisodes de 47 minutes,

  1. La Naissance du faucon (Pilot)
  2. Visite imprévue (A second Self)
  3. L’Accompagnateur (The adjustor)
  4. Le Témoin (Vegas Run)
  5. Deborah (Dog Eat Dog)
  6. Chantage à l’assurance (Fire on the Wing)
  7. Chinatown (Chinatown Memories)
  8. Le Mercenaire (The Unskinnable 453)
  9. Trafic (Hot Target)
  10. Un livre Mortel (Murder is a Novel Idea)
  11. Le Pur Sang (The Arabian)
  12. L’Assassin (Female of the Species)
  13. Insécurité (Follow the Yellow Gold Road)

J’ai bien aimé revoir cette série. Sympathique, sans grandes prétentions, elle est à redécouvrir avec sa bonne couche de patine des années 80.

TV années 80
Ce fond d’écran représente le meilleur crossover TV de tous les temps !

No comments yet.

Laisser un commentaire