Supérieur

DSC_1277

Kawasaki ZRX 1100

Affectueusement surnommé pas ses adeptes « le parpaing » ou « l’enclume », le ZRX 1100 a connu un succès critique mais pas commercial. Pourtant, ce fut une des premières néo-rétros !

ZRX Thom

D’abord sorti en version Naked en 1997 pour remplacer la Zéphyr, la gamme est complétée par cette fameuse version Réplica dès 1999. Néo-rétro avant l’heure, ce gros roadster sportif (pour l’époque) rappelait les glorieuses Kawa Z1000 des années 80. Kawasaki a fait appel à des carburateurs, un cadre double berceau, des amortisseurs latéraux,  des étriers avant à 6 pistons, bratension de chaîne par excentrique sur un bras oscillant doublé superbe. Du classique, du beau, du Eighties ! Une vraie néo-rétro vous dis-je !

La moto est assez basse et imposante. Face à ses concurrente XJR et Bandit, elle semble plus massive. Une fois dessus, ce sentiment est renforcé par la position. Le buste en avant, les jambe bien remontées. Cette machine est plus marquée « sport » que ses concurrentes. Un tableau de bord simple et efficace enveloppé dans une superbe tête de fourche. Ça promet !

Pataude à l’arrêt, les masses sont parfaitement réparties une fois la machine lancée. La position est naturelle, pas trop à l’attaque. La selle est confortable, l’ensemble est correctement suspendu. Il n’y a pas de coffre sous la selle mais une véritable soute ! Idéal pour glisser le litre d’huile, les outils et le U.

IMG_5908

Mais il ne suffit pas d’avoir le survêtement pour être sportif, il faut aussi le muscle ! Et là, le ZRX est gâté !  Le gros quatre cylindres gorgé de couple reprend dès 1 500 tr/min sur le cinquième rapport sans un à-coup ! Un des 4-pattes de roadster les plus efficaces de sa génération Sur route, cette impression de disponibilité dès les bas régimes demeure. Le cinquième rapport digère tout, et ne fait regretter l’absence d’un sixième que sur les parcours autoroutiers. La boîte est précise. Les accélération sont franches et le moteur devient vraiment explosif dans les tours !

Ce moteur rappelle les Kawasaki des années 80 : du caractère, du souffle, de la souplesse, et de la vie dans les tours… Bref, une mécanique qui offre sur route un confort de conduite épatant et un caractère canaille très plaisant. Avec vous pouvez aller bosser, voyager chargés, et attaquer !

Et si le ZRX est plutôt physique à emmener, il n’est jamais piégeux. Son comportement est très sain, le freinage des Tokico 6 pistons, très puissant. En cas de grosse attaque, il faudra un peu de muscles pour placer la moto correctement mais ce satané moteur surprendra plus d’un copain de route en explosivité ! Les gros carbu, il n’y a que ça de vrai…

En 2001, les 1100 seront remplacées par les 1200. Des motos identiques avec un surplus de couple mais, il semblerait, moins joueuses (pneu arrière plus large et bras oscillant plus long). En plus des N et des R, une version S, pourvue d’un tête de fourche routière moderne à deux phares, rejoint la gamme avec un certain succès.

En 2006, le ZRX quitte la scène (en Europe), poussé vers la sortie par le Z1000 et le succès commercial qu’on lui connait.

Au Japon, le ZRX poursuivra sa carrière et sera remplacé en 2009 par le ZRX 1200 DAEG.

Le ZRX est encore une jeunette dans le petit monde des youngtimers mais sa version Réplica est aujourd’hui appréciée et recherchée ! Il existe 2 versions du ZRX 1100 Réplica : celle-ci, « noire/argent » et une « Eddy Lawson » vert Kawa.

FICHE TECHNIQUE ZRX 1100

Dimensions : Chassis : double berceau tubulaire en acier, réservoir : 20 litres, hauteur de selle : 790 mm, longueur : 2120 mm, largeur : 810 mm, hauteur : 1250 mm, empattement : 1450 mm, poids à sec : 221 kg, poids en ordre de marche : 251 kg.

Train avant : Fourche téléhydraulique Ø 43 mm, déb : 125 mm, 2 disques Ø 310 mm, étriers 6 pistons, Roue AV : 120 / 70 x 17.

Train arrière : 2 amortisseurs latéraux, déb : 118 mm, 1 disque Ø 250 mm, étrier 2 pistons, Roue AR : 170 / 60 -x17.

Transmission : Boite à 5 rapports, transmission secondaire par chaine

Moteur : 4 Cylindres en ligne, 4 temps, refroidissement : Refroidissement liquide, 4 carburateurs Ø 36 mm, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre, 1052 cc (76 x 58 mm), 106 ch à 8700 tr/min, 10 mkg à 7000 tr/min
 DSC_1719
Pour aller plus loin :
ZRX Club de France:http://www.zrx21.com

,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire