Supérieur

dsc_0481

Yamaha XJR 1300 – GX Racer

Ça fait quelques temps que je n’avais pas essayé de side car. Lorsque cette jolie Yamaha XJR 1300 – GX Racer est arrivée au boulot, je n’ai pas pu résister.

dsc_0479

La XJR est toujours aussi jolie

La jonction d’une Yamaha XJR, gros roadster massif et coupleux, à un panier « familial/sportif » comme le GX Racer est une réussite. Il se présente comme un attelage sans superflu mais confortable, prêt à voyager ou à arsouiller.

Je ne vais pas m’attarder sur la Yamaha XJR 1300, mais j’ai toujours aimé ce gros moteur gorgé de couple mis en avant dans une machine intemporelle. Une machine lourde, physique mais tellement plaisante et attachante à emmener. Aujourd’hui, la XJR est une icône, un classique qui a longtemps proposé le dernier 4-cylindres refroidi par air de la production.

Photo pourrie mais intérieur confortable

Photo ratée mais intérieur confortable

Avec un poumon aussi « velu », la XJR ne doit pas avoir beaucoup de difficulté à traîner le joli GX Racer. D’ailleurs le panier est bien conçu, doublé et matelassé. Et s’il manque un peu d’équipement (vide-boche, planche de bord…) pour le rendre cossu comme un Comète, les passagers ne sont pas mal loti, assis dans une banquette confortable. GX, qui a fermé ses portes en 2003, a revendu ses moules à DJ Construction.

A peine démarré et parti qu’un détail me chagrine : une fixation du panier sur le châssis passe pile-poil au dessus du repose-pied conducteur. Il faut trouver une position pas très naturelle pour la cheville. Mais nous n’allons pas nous arrêter pour si peu !

L’attelage est très sécurisant. Bien réglé, il tient très bien la ligne droite et est très sain en virage, sans roulis intempestif, malgré l’absence de barre antiroulis. Sur petite route viroleuse, le comportement de l’attelage est sécurisant et permet d’attaquer gentillement en solo. La levée de panier est progressive et se sent bien. C’est à vrai plaisir de sauter d’un virage à l’autre. Un petit reproche sur le réglage de la chasse de la roue avant qui a été réduite. L’attelage gagne en maniabilité mais dans certains virages, il a une tendance au guidonnage. Pas dangereux mais un peu désagréable. Mais vu le plaisir qu’on prend à son guidon, ce n’est pas bien grave.

dsc_0484

Pneu auto sur la jante 17′ d’origine

Bref, l’attelage est stable, agréable et s’emmène très bien. Une dernière petite remarque sur le moteur. Je m’attendais à du gros couple bien gras mais finalement le FJ1200 Comète est bien plus joueur. Mais la réponse est très simple (sans parler des 125cv de la FJ) : jante 17′ pour la XJR / jante 13′ pour la FJ1200. Le XJR m’a semblé tirer un peu trop long. Avec une démultiplication bien plus courte, le XJR retrouverait son coté rageur. Mais la conso risque d’exploser…

Au final, j’ai apprécié le XJR – Racer. L’attelage est sympa, vraiment joli, stable et sécurisant. Un beau panier familial aux prétentions plus sportives que d’autres.

dsc_0487

Un bien bel attelage

,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire