Supérieur

wpid-wp-1424349047992.jpeg

Yamaha FJ 1200 – Side Bike Comète

En 1988, la jeune société Side-Bike révolutionne le side-car en repensant intégralement l’adjonction du panier à la moto. Le FJ Comète, avec sa suspension avant triangularisée et sa roue de panier directionnelle, sera vendu au 4 coins du monde. Il est aujourd’hui un classique du side-car et se trouve aisément.

wpid-wp-1424349884130.jpeg

Je suis preneur d’informations sur le fabricant des feux

Si les lignes de l’ensemble ont pris un petit coup de vieux, il reste beau et attirant. Le Comète est un beau panier qui convient bien aux lignes anguleuses du FJ première génération. Je trouve ce look GT-sportif très réussi. Sur ce modèle, pas de phare rétractable mais une rampe de deux feux, montée proprement sous le panier

La peinture et les plastiques ont bien supporté leur 25 ans, et s’ils ont ternis, un bon coup de rénovateur devrait leur redonner une nouvelle jeunesse. L’intérieur du panier est très confortable avec une assise 82cm. Parfait pour un adulte et un enfant. L’habillage intérieur évoluera beaucoup dans le Méga-Comète mais l’essentiel est déjà là avec une belle planche de bord, un autoradio et quelques rangements. Il s’agit vraiment d’un panier familial, les sorties du singe sont très compliquée.

wpid-wp-1424349775249.jpeg

Tableau de bord complet et lisible. Petit plus avec les rehausses de bracelets améliorant nettement la prise en main

Le moteur s’ébroue sans aucune difficulté dans un beau bruit de ferraille. Mais pas d’inquiétude, le bloc du FJ fait parti de la classe « indestructible ». Et ses 120 000 km (réel, le compteur est réétaloné) sont là pour le prouver.

Alors que je commence à rouler, je ne peux m’empêcher de le comparer avec mon GTS Méga. Et c’est une bonne surprise ! Malgré leurs 10 ans d’écart, la comparaison reste flatteuse pour le FJ. Déjà, le moteur envoie du lourd ! Si le GTS est extrèmement souple, il n’a pas de caractère. Alors que le moteur du FJ est puissant, bruyant, coupleux et plein de punch. Un vrai régal qui donne envie d’attaquer un peu.

Et le side-car accroche ! Même en solo, on ne note pas de glisse intempestive. Il faut quand même se méfier du panier, plus léger que son petit frère Méga et qui va lever plus facilement, surtout que le moteur incite à attaquer en sortie de virage. L’attelage reste précis, facile à inscrire en courbe et louvoie bien moins que le Méga GTS sur les lignes droites. C’est surement dû à l’amortisseur de direction encore présent sur les Comète. Bref, c’est l’éclate, bien protégé derrière la bulle haute. Le freinage est puissant mais attention, le frein du panier n’est couplé qu’avec le frein arrière.

wpid-wp-1424349802393.jpeg

Intérieur de panier confortable

Et si le pilote s’amuse, le passager pourrait être rapidement agacé par le chant du 1200 refroidi par air qui gronde à 40 cm de son oreille. Et on touche ici le gros reproche que j’ai à faire. Le bloc est vraiment envoûtant pour le pilote mais même si on roule plus sagement lorsqu’on embarque des enfants, le FJ reste une moto bruyante. Le GTS, par son refroidissement liquide, son catalyseur et son panier plus insonorisé, n’a pas ce caractère envoûtant mais est bien plus silencieux. C’est frustrant lorsqu’on roule en solo mais malgré tout, toujours trop bruyant pour le passager lorsqu’on attaque l’autoroute…

Mais le FJ 1200 Comète est homogène, fun et sain. Son ensemble châssis-direction-suspension assure une grande sécurité et une prise en main immédiate. Pas vraiment sportif, pas vraiment GT, cet ensemble permet de goûter aux joie du side « rapide » et des balades en famille. La vie à bord est satisfaisante et le panier confortable. Attention néanmoins à ne pas rendre sourd vos passagers en étant envoûté par son caractère moteur.

wpid-wp-1424349576225.jpeg

 

Ce panier a toujours la côte, car la technologie employée est toujours d’actualité. D’ailleurs, les vendeurs le savent bien et le prix de vente de ces attelages tournent souvent dans les 6-7000€. Mais avec de la patience, on trouve ce genre de pépite (avec un peu d’huile de coude mais parfaitement roulant) pour moins de 5000€.

FICHE TECHNIQUE FJ COMETE :

Conception : Jean-Claude PERRIN, Design : Dom CORRIERAS.

– Moteur : FJ 1100 ou 1200. 4 Cylindres en ligne, 4 temps, refroidissement air, 4 carburateurs, double arbres à cames en tête, 4 soupapes par cylindre.

Poids et dimensions : Poids à vide ( FJ + COMETE ) : 365 kg. Longueur Hors tout : 2,27 m. Largeur siège, au niveau assise : 0,82 m, au niveau des coudes : 1,02 m. Voie : 1,30 m. Garde au sol : 16 cm

Suspension : A l’avant : 2 bras triangulés + amortisseurs OHLINS; A droite : 2 bras assymétriques triangulés + amortisseurs OHLINS. A l’arrière : origine FJ sans modification. A l’arrière droite : liaison par barre de torsion anti-roulis. Direction : A l’avant : commande indépendante de la suspension, rapport de réduction en ligne droite : 0,8. A droite : commande à taux de réduction roue avant/roue de droite variable, sur la droite : 0,5 sur la gauche : 0,2 .

Freinage :  A l’avant : 2 étriers YAMAHA sur disque fonte ou ventilé. A l’arrière : 1 étrier YAMAHA sur disque ventilé. A droite : 1 disque fonte + étrier BREMBO couplé avec le frein arrière. Ensemble monté avec durite aviation.

Equipement et finitions : Coffre 180 litres, pare-brise en polycarbonate incassable revêtu d’un film anti-rayures. Capote étanche et démontable en 3 éléments (1 toit + 2 portières). Châssis tubulaire peint epoxy. Carrosserie polyester armé fibre de verre. Peintures et vernis aux couleurs YAMAHA. protections latérales anti-gravillon.

Options : phare additionnel escamotable (sous le nez du Comète). Porte bagage arrière. Porte paquet latéral.

, , ,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire