Supérieur

DSC_1904

Yamaha GTS 1000 – Side Bike Méga Comète

En 1993, Side-Bike, leader français du side-car, propose un nouvel ensemble afin de remplacer la vieillissante FJ 1200 : Le Méga 1000 GTS, soit le panier Méga-Comète attelé à la Yamaha GTS 1000, animée par le 4-cylindres Genesis de la 1000 FZR, reconnu pour sa fiabilité et son couple.

Méga 1000 GTSLa GTS est une moto très particulière. Pas dans son concept général mais dans sa conception. La GTS est l’unique machine de grande diffusion dépourvue de fourche télescopique ! J’y reviendrai plus tard mais il s’agit de l’association d’un monobras oscillant à l’avant et d’un bras de direction supportant la roue avant. Néanmoins, Side-Bike remplacera l’ensemble par un monobras se reprenant sur le chassis du panier et surportant ainsi les contraintes de la prise des virages à plat.

En voyant le Méga GTS pour la première fois, il faut reconnaitre que l’ensemble en impose. Et il est simplement beau. Esthétiquement, le couplage du Méga au GTS est une véritable réussite.

Dans la pure tradition japonaise des années 90, la finition de la moto est exemplaire. La peinture, les finitions, les plastiques sont en parfait état malgré leur 15 ans. La peinture de l’attelage à moins bien résistée aux affres du temps et des cailloux mais cela reste très satisfaisant. L’intérieux du panier est très confortable avec une assise de presque 90cm. Parfait pour un adulte et un enfant. Un petit vide-poche à l’intérieur et même l’autoradio complète le tout. Passager dans ce side se révèle être un vrai bonheur ! Plus de doute, c’est un panier familial et non sportif. Impossible d’être un singe actif dans ce genre de panier.

L’ensemble est facile à emmener à vitesse légale. Le 20-soupapes (increvable) est très agréable et coupleux. Aucune difficulté à emmener l’ensemble. Juste faire attention au niveau DSC_1619d’huile, les blocs « Genesis » sont des consommateurs. Après un peu d’entrainement, la roue directrice rend l’ensemble incisif et précis. En mode énervé, ça devient un peu plus physique car la moindre soliciation sur le guidon est retransmise aux roues. Mais l’attelage est reste très sain et précis. Même dans les virages à droite, seul, il faut attaquer pour lever le panier.

Le gros souci avec cet attelage, c’est que l’on prend confiance trop vite. Et c’est à partir de ce moment là qu’il faut vraiment faire attention.

Mais l’avantage, avec du Side-Bike, c’est que l’attelage est vraiment étudié pour la machine ! Peu de risque tomber sur un attelage incohérent ! Le Comète c’est avec un FJ, le Méga-Comète, c’est un FJ ou un GTS, le Kyrnos, c’est une Diversion ! Simple, rationnel et efficace !

Bref, un très bon attelage pour débuter, enchaîner les kilomètres et trimbaler sa petite famille. Très moderne de conception à l’époque, il reste dans les standards actuels de side « haut de gamme ».

Cousinade-2611

FICHE TECHNIQUE MEGA GTS :

Conception : Jean-Claude PERRIN, Design : Dom CORRIERAS.

– Moteur : 4 Cylindres en ligne, 4 temps, refroidissement liquide, injection, double arbres à cames en tête, 5 soupapes par cylindre, 1002 cc (75.5 x 56 mm), 102 ch à 9000 tr/min, 10.8 mkg à 6500 tr/min

Dimensions : Longueur hors tout : 2,30 m Voie : 1,30 m. Garde au sol :16 cm.

Suspension : A l’avant : 2 bras triangulés + amortisseur  » WHITE POWER « , à droite : 2 bras assymétriques triangulés + amortisseur  » WHITE POWER » réglable de l’intérieur de l’habitacle. A l’arrière : origine GTS sans modification. A l’arrière droite : liaison par barre de torsion anti-roulis.

Freinage : A l’avant : 1 étriers 6 pistons YAMAHA sur disque ventilé. A l’arrière : 1 étrier YAMAHA sur disque ventilé. A droite : 1 disque fonte + 2 étriers BREMBO couplés séparément avec maître cylindre avant et arrière. Ensemble monté en durite aviation.

Equipement et finitions : Coffre 330 litres intérieur flocké. L’ouverture du coffre est commandée de l’intérieur de l’habitacle. Pare-brise en polycarbonate incassable revêtu d’un film anti-rayures. Vide-poche fermant à clef comprenant levier d’ouverture de coffre, molette de réglage de suspension. Capote étanche et démontable en 3 éléments (1 toit + 2 portières). Châssis et treillis tubulaire de sécurité peint époxy. Carrosserie, bouclier avant de protection et cloisons intérieures en polyester armé fibre de verre. Ceinture décorative réfléchissante pour signalisation arrière; Peinture et vernis aux couleurs YAMAHA.

Options : phare additionnel.

Pour continuer : Essai GTS Méga Comète – Moto Journal nov 1993

 

Et pour les curieux, je vous propose un peu d’histoire sur Side-bike, marque française qui a vraiment marqué le petit monde du side-car.

, ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Baptême de rallye routier - Rouille et Patine - 29 février 2020

    […] sa moto de tout les jours. Pour les side-car, c’est un peu plus compliqué. Par exemple mon Méga GTS n’est vraiment pas adapté, avec un panier très GT : le passager ne peut jouer son rôle de […]

Laisser un commentaire