Supérieur

Jusqu'au bocage vendéen

Restauration – XL250S (6) : esthétique

Cette moto est dans un état esthétique étonnamment propre pour son âge malgré un entretien minimal. A croire que la couche de crasse l’a protégée.

Au fur et à mesure de son démontage et du nettoyage, je suis agréablement surpris : elle n’est pas bouffée de rouille. L’épaisse crasse noire grasse et puante a protégé les peintures. Pareil pour les chromes, incroyablement résistants.

Et maintenant que la partie mécanique est terminée, que la moto a une partie-cycle toute belle, il reste à fignoler l’esthétique pour que cette XLS 250 soit toute pimpante. En résumé :

  • Poignées,
  • Leviers,
  • Remplacement du phare (vitre cassée)
  • Ponçage et peinture du garde boue arrière
  • Remplacement de la selle
  • Débosselage du réservoir. Il ne sera pas repeint car la déco de réservoir blanc étant introuvable, je renonce à lui faire une peinture complète. Et ça lui va bien.
Débosselage réservoir XLS 250
Débosselage efficace par l’intérieur « à l’ancienne » avec un gros manche de marteau, pour pouvoir prendre appui dans le réservoir

Pour démarquer un peu « Marguerite » des autres XLS, j’ai installé une option de l’époque : un garde-boue bas type trial. Véritable option d’époque (donc adaptée à la roue de 23″, ça donne un look scrambler très sympa. J’ai surtout eu beaucoup de chance d’en trouver un d’origine…

Garde-boue bas trial XLS 250 500
Ce garde boue optionnel était proposé sur les premières XLS 250 et 500

Ces rafraichissements esthétiques marque la fin de la restauration de Marguerite. Et après avoir vu cette moto dormir 5 ans dans le garage, c’est un vrai bonheur et une fierté de voir cette jolie machine dans les chemins..

, ,

Les commentaires ne sont plus possible.