Supérieur

DSC_6250-1.JPG

Restauration – XL250S (5) : moteur

80000 km. C’est un beau kilométrage pour un petit moteur monocylindre. Surtout quand l’entretien a été plus que minimum.

Déjà, le collecteur est resté collé dans la culasse, il est gavé d’huile et de crasse à l’extérieur. C’est assez encourageant (*ironie*) quant à la suite des ennuis…

L’extérieur annonce l’intérieur

Rien qu’à ouvrir les trappes des soupapes, il pue l’huile noire de vieillesse et d’impuretés. Lorsque j’arrive au tamis plein de limailles et morceaux métalliques, je comprends que ça ne sert pas à grand chose d’insister.

L’intérieur baigne dans l’huile collante et puante. Le tamis (en bas) est plein de limaille

Je n’ai pas longtemps hésité à abandonner la réfection du moteur : compte-tenu du prix des pièces détachées, autant retrouver un moteur complet. Et j’ai trouvé un bloc complet de 40000km pour 200€ avec le haut moteur refait : joints, segmentation, distribution et même un remplacement de soupapes.

Détail amusant : il est démonté pour être mis en caisse (pour respecter les limitations de poids de Mondial Relay). Hop, le bas-moteur dans une caisse, le haut-moteur dans une autre.

A réception, je remonte le bloc pour ensuite le poser dans le cadre de la moto.

Ce moteur est en parfait état
Le balancier d’équilibrage avant a été démonté mais ce n’est pas très gênant compte-tenu de la taille du moteur.

Quelques coups de kick et grâce à une carburation réglée au poil, ce bon vieux bloc de 40 ans s’ébroue sans difficulté. La Honda XLS a retrouvé un cœur.

Restera à peaufiner la présentation de la moto.

, ,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire