Supérieur

IMG_1608

Restauration – SRX-6 (1) : diagnostic

La SRX ne s’embarrassait pas du superflu. Des bracelets, un gros-mono à démarrer exclusivement au kick, une belle partie-cycle et un poids contenu. Un vrai café-racer de série, inspiré des mono anglais des années 60 et 70.

Disons-le tout de suite, la moto n’a pas eu de succès en France. Seulement 1100 exemplaires furent vendus, dont la moitié en 1986. Un modèle totalement en décalage de son époque et les désirs du motard français. Je reviendrai plus tard sur les raisons de ce flop, malgré les grandes qualités de cette arsouilleuse.

Reste que sa rareté commence à se payer et elle devrait suivre le chemin de sa grande sœur, la SR 500, dont la côte s’envole désormais pour les modèles encore d’origine. Je lorgnais depuis quelques temps sur ce petit caf’ra et j’ai enfin eu l’occasion d’en acheter une à un prix très raisonnable, à 40km de chez-moi. (J’ai finalement abandonné la FZ 600 à des mains plus aguerries et bien plus proche d’elle.)

Ce SRX, de 1986, affiche fièrement 78 000 km. Pas mal pour un mono mais rien d’exceptionnel pour ce robuste bloc (certain font des tours de compteur). La moto était stocké dans un garage avec un petit démarrage régulier, pour le plaisir. La base est saine mais il faut prévoir une bonne révision et un gros rafraîchissement esthétique.

IMG_1614

La moto est marquée par les années

En tournant autour, il faut prévoir :

  • Haut-moteur : distribution, jeu aux soupapes et contrôle de la segmentation. (pas de conso excessive d’huile)
  • Bas-moteur : changement des pignons de 5ème (maladie de ces moteur), contrôle des roulements du vilebrequin et de la bielle
  • Partie cycle : amortisseurs à remplacer (fournis), joints spi de fourche HS, réfection des étriers de frein, remplacement les plaquettes. Les pneus sont en fin de vie et le kit chaîne est neuf
  • Niveau esthétique : réfection du réservoir indispensable et échappement à changer. Cuvelages des compteurs fatigués, un bracelet de guidon a remplacer. Sablage du cadre à prévoir. Pour le reste, un bon nettoyage en profondeur suffira.
IMG_1620

Mais elle a roulé et voyagé

L’histoire de la moto et de son propriétaire est touchante. Seconde-main depuis 1989, achetée avec 13 000 km, le dossier de « vie » (entretiens, documentations, compte-rendus de sorties) est complet depuis 1986. La moto a suivi son propriétaire depuis cette date et malgré d’autres machines, ne fût jamais remplacée. Il finit par s’en séparer devant le coût de remise en route. De plus la moto n’est pas bricolée et d’origine, des rétros aux clignotants. Même la trousse de bord est là.

Et elle promet de nouvelles aventures

Et elle promet de nouvelles aventures

C’est une moto qui mérite de revoir les routes sinueuses et je suis très impatient de lui en proposer.

, , , , ,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire