Supérieur

rouler en sidecar

Pourquoi rouler en side-car ?

Au fil de mes rencontres, des motards s’étonnent que je sois devenu un « addict » du side-car au point de le préférer à la moto solo.

C’est difficile de leur expliquer simplement mais il est vrai que bon nombre des side-caristes sont arrivés sur 3-roues suite à l’agrandissement de leurs familles. Et il est aussi avéré que bon nombre d’entre eux gardent leurs attelages lorsque les enfants sont partis.

Mais pourquoi rouler sur des pièges pareils ?

  • « Un side-car, c’est bourré de défauts, ça a les contraintes de la moto et celles de la voiture réunies : t’es mouillé, t’as froid et tu reste coincé dans la circulation ! »
  • « Ça ne penche pas ! Moi en moto j’adore prendre l’angle ! »
  • « Si c’est pour rouler le nez au vent, autant passer au cabriolet. C’est le même budget mais il n’y a pas besoin de mettre de casque et des gants ! »
  • « Quelle idée de rouler avec un engin aussi casse-gueule qui ne souhaite que te faire sortir de la route ! »

J’entends ces arguments et je comprends tout à fait que le side-car ne convienne pas non plus à tous. La conduite un peu particulière et la nécessité de toujours se méfier peu rebuter. Mais depuis que je suis passé au side-car, j’ai même convaincu quelques amis.

Pourquoi rouler en side-car ?

Parce que rouler en side-car, c’est :

  • rouler en moto, en prenant des virages à plat plus vite que ses potes en 2-roues ;
  • ça glisse, ça lève, ça accélère fort… c’est grisant de dompter cet engin asymétrique si attachant ;
  • profiter du seul engin motorisé qui se pilote vraiment à deux en conduite sportive ;
  • faire partie de la toute petite famille des fous du 3-roues, si accueillante ;
  • se faire plaisir en roulant tranquillement ;
  • partager sa passion en famille ;
  • recevoir de la bienveillance de la maréchaussée, des automobilistes, des piétons. Attelés, nous ne sommes plus des « connards de motard » mais des « gentils sidecaristes ».

J’ajouterai également que c’est pour moi le moyen de rouler plus sereinement. Après quelques chutes et le décès d’un ami, je suis de plus en plus méfiant sur 2-roues.

Alors aujourd’hui mon garage est rempli de 2-roues et de 3-roues. Et si je devais choisir ? J’avoue que je n’ai toujours pas tranché la question…

Les commentaires ne sont plus possible.