Supérieur

DSC_1578

Honda CBR 1000 F – Béringer Orion

On ne présente plus la Honda CBR. Modèle d’homogénéité, de fiabilité, la CBR a marqué les années 90. Immanquablement, elle fût attelée. Et Gilbert Béringer réalisa un superbe ensemble aujourd’hui recherché.

Béringer, avant d’être connu pour ses systèmes de freinage, a commencé en mettant au point une gamme de fourche à balancier. L’accessoire indispensable pour tout side-car moderne.
A partir de 1990, Gilbert Beringer montera ses propres paniers avec ses fourches. Et quoi de mieux que l’une des meilleures sportives de l’époque ?
Beringer fut l’un des seuls avec Side-Bike, à proposer un attelage complet, clé en main, un ensemble moto/panier.
DSC_1579La première chose qui saute aux yeux lorsqu’on le voit, c’est qu’il est beau. On voit souvent un gros décalage esthétique entre le panier et son propulseur. Là, ce n’est pas le cas, l’ensemble est réussi. L’Orion convient à la CBR.
De plus près, le bilan est plus mitigé. Alors que la peinture d’origine de la moto n’a pas bougé (du vrai Honda de l’époque), la peinture du panier est plus… « française ».
La même différence se ressent à bord entre la partie Honda et la partie Béringer. D’un coté, des ajustements et un plastique solide, de l’autre, un poly qui marque très facilement et une sellerie franchement mal vieilli. Oh, sympa les vide-poches dans le panier !
L’accès au panier est plutôt simple même s’il faut décapoter pour pouvoir lever le pare-brise ainsi que tourner le guidon. Position assise confortable et un vrai coffre de 300L.
Les déplacements pieds-à-terre sont très physiques surtout avec les pneus taille-basse, larges et sous gonflés… Mais une fois en route, l’attelage est plutôt agréable. Le bloc de la CBR est coupleux, nerveux et emmène l’ensemble sans souci. La conduite sportive est physique (normal pour un engin physiquement irrationnel) mais pas de louvoiement intempestif. L’attelage est très stable, très précis et ça colle au bitume ! Le CBR Orion est vraiment cohérent !
Il parait qu’il faut une sacrée poigne pour le mener sans risque en mode très énervé. Mais avec un attelage 2 fois champions de France des rallyes (1990-1991) l’ensemble a fait ses preuves !
DSC_1580
Le panier n’est pas trop bruyant et la place est largement suffisante pour un adulte et un enfant. On se sent en sécurité. Mon mètre 95 tient parfaitement dans le panier, bien protégé par le pare-brise. Les kilomètres pourront s’enchaîner sans souci en faisant attention à une garde au sol de panier faible. La consommation n’est pas trop élevée en tournant à 8-9L (en étant souple). Petit plus bien rare dans le monde du side-car, le compteur kilométrique a été réétalonné !
Le CBR Orion, malgré son âge reste un bien bel attelage. Une finition GT (cabriolet) existe aussi. L’Orion GTX fut aussi proposé par Triumph sur leurs Trophy 1200.
Sa rareté le rend encore un peu cher mais il reste une valeur sure. Impossible de passer inaperçu avec ça !
Néanmoins, je ne le conseille pas trop aux jeunes parents du fait de l’accès panier. Je lui ai préféré un panier tout aussi réussi mais plus familial et plus accessible.
Mais avec des gamins proches des 10 ans, la question s’étudierait…
Pour aller plus loin :
Le Beringer Side-car Club : http://beringersidecarclub.jimdo.com/

, ,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire