Supérieur

article covid

Enfin 2021 !

Le passage à 2021 est l’occasion de faire un petit bilan de l’année passée. Parce que dans le garage, ça a un peu bougé.

Si niveau humeur, j’ai passé 2020 entre dépit et morosité (comme tout le monde), dans le garage, c’est finalement loin d’être aussi déprimant.

Les contraintes des deux confinements m’ont permis de me pencher sur quelques bricoles pour lesquelles je n’avais jamais pris le temps. J’ai même vue ma trogne dans le journal ! Mais surtout, deux motos roulent de nouveau. Et ça c’est chouette !

Coté restauration, les projets ont avancé.

  • Déjà, la Honda XLS 250. Après 25 ans d’arrêt, elle a enfin reposé ses grandes roues dans un chemin.
  • Achat compulsif à la fin du premier confinement, la Yamaha XJ 650 Seca s’est révélé être un projet plaisant. C’est en plus une machine très agréable au quotidien.
  • Pas un vraiment une réalisation 2020 car elle roulait déjà, mais j’ai voulu la peaufiner. Ma Yamaha SRX 600 GEP (« Pénélope ») a donc reçue une fourche à balancier.
La racée SRX 600 GEP
L’élégante XJ 650
L’échassier XL250S

2021 en quelques envies.

Je n’ai pas trop de visibilité sur 2021. S’il faut que je me repenche sur la XLS qui m’a fait un petit coup de grisou, j’attaque l’année sans projet bien défini.

J’avoue que sur la liste de mes envies, on trouve un vieil attelage Dnepr / Ural pour randonner, découvrir les joies du side-car off-road et de la mécanique rustique.

Le sidecar Dnepr/Ural est très rustique. Bourré de défaut mais un charme fou.

Je n’abandonne pas l’idée non plus de trouver un nouveau gromono à restaurer. SR 500, FT 500 Ascot… Mais les budgets restent conséquent.

Finalement c’est désormais une question de place. Le garage est arrivé à saturation et avant tout nouveau projet, il va falloir que je me sépare de certaines machines…

,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire