Supérieur

Z1300 distri 4

Atelier – Z1300 : distribution décalée

Le moteur du Z1300, qu’il soit à carbu ou injecté, est bien conçu et fiable. Néanmoins, même en respectant avec soin l’entretien et le remplacement de la chaine de distribution (tous les 50000km), la distribution a la fâcheuse probabilité de se décaler en sautant de quelques dents. La faute à un tendeur de distribution « farceur ».

Z1300 distri 1

42 vis sur ce cache-culbuteur

Aucun signe avant-coureur. Ça peut même arriver lors d’un redémarrage à une station-service ! Pas vraiment sympa de rester en rade mais il n’y a pas d’inquiétude pour le moteur : il y a 2 dents « d’avance » avant le bisou. Néanmoins, ça demande un peu d’heures de boulot…

La panne a été constatée dès l’arrivée de la moto : impossible de redémarrer le lendemain, à froid. Après avoir vérifier la pression de la pompe à injection, des connaisseurs nous ont incités à regarder la distribution. Il a fallu se résoudre à ouvrir le moteur.

Et après 42 vis de cache-culbuteur, après avoir démonté deux bobines sur les trois, nous avons pu accéder aux arbres à cames. Le calage au point-mort haut se fera coté roue-libre de démarreur.

Z1300 distri 2

17 espacements de maillons sont à compter entre le point de l’AAC d’échappement au point supérieur de l’AAC d’admission

Et en effet, une dent avait sauté sur l’AAC d’échappement.

Pour recaler la distribution, il faut démonter le tendeur. Et pour y accéder,  il faut démonter la pompe à injection. Après recalage de la distribution et réamorçage du tendeur, il faut se rendre à l’évidence : il ne fait plus correctement son office.

Ce tendeur d’origine est composé de la tige-poussoir, d’un ressort et un anti-retour créé par un anneau de billes. Mais avec l’usure, la tige se creuse et les billes n’empêchent plus correctement son retour. Donc la chaîne n’est plus tendue correctement.

2 solutions pour le remplacement : soit un tendeur type origine modifié par un spécialiste Z1300 allemand, soit un tendeur à crémaillère Kawasaki. Ce tendeur est identique à beaucoup de modèles Kawa des années 90 : KLX, ZRX, ZZR, ER5… Il s’installe sans aucune adaptation ! Nous remplacerons le nôtre par un tendeur de GPZ 500 S, trouvé dans un stock de pièces.

Le tendeur à crémaillère a des crans. Et une fois un cran passé, la tige ne peut plus revenir en arrière. Il semble que le ressort pousse un peu trop pour les Z1300 et certains l’ont changé. A vérifier à l’usage…

À gauche, le tendeur à crémaillère Kawasaki (prélevé sur un GPZ 500 S) À droite, le tendeur d'origine de Z1300, avec la bague de billes devant empêcher le retour de ta tige-poissoir

À gauche, le tendeur à crémaillère Kawasaki (prélevé sur un GPZ 500 S)
À droite, le tendeur d’origine de Z1300, avec la bague de billes devant empêcher le retour de la tige-poissoir

Pour recaler correctement les arbres à cames, pas le choix, il faut les démonter. La chaîne est longue et repositionner au mieux les AAC simplifiera l’action du tendeur lors de son remontage. Et le tendeur de GPZ rempli très bien son office. La chaîne se tend enfin correctement.

Une fois la distribution bien calée, il faut repositionner l’impressionnant quantité de vis de ce moteur.

Après réamorçage de la pompe, le moteur s’ébroue sans difficulté. C’est un petite victoire car nous avons tout de même tâtonné lors du démontage et du calage.

bisou-soupape

, , ,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire