Supérieur

wpid-z1300-restauration-partie-cycle.jpg.jpeg

Atelier – Héchard Scope (2) : rénovation de la partie-cycle

Si le Z1300 et son Scope sont en très bon état malgré leur 30 ans, une usure normale de leur partie-cycle se fait sentir.

wpid-z1300-fournales.jpgLe side est vraiment « tape-cul » et la vérification de la pression de l’amortisseur Fournalès avec une simple pompe pour amortisseur de vélo nous permet de repasser la pression de l’amortisseur de 4 bar à 15 (comme préconisé par Héchard). Tout simple et vraiment efficace.

Le pneu du panier en 13′ est encore en parfait état. Par contre, si le pneu arrière (en 145 80 15) est à changer par son usure, le pneu avant (en 135 80 15) chinois a bien du mal a encaisser les freinages de trappeur et le poids de la moto. Le pneu est souple, fin avec un flanc haut. Autant le changer avant de déjanter…

J’ai jeté mon dévolu sur des pneus plus larges et moins hauts en 145 65 15 de bonne marque. Et moins cher que les tailles précédentes (plus vraiment standard), la carcasse est aussi plus rigide. La différence de dimension, me fait perdre 1cm de garde au sol. Rien de dramatique.

Démonter les jantes 15′ de la motos n’a rien de très facile. Que ce soit pour l’avant ou l’arrière les étriers ne peuvent pas être démontés, ils coincent sur les jantes. La solution est de desserrer les disques de frein.

Lors du démontage, nous verrons une usure prononcée des disque de frein et un début de grippage sur l’un des étriers. Plaquettes à commander !

Les amortisseurs EML, montés d’origine, à l’avant fuient. Les amortisseurs arrières sont rincés. Nouswpid-wp-1402331927404.jpeg remplacerons les 4 par des amortisseurs Kayaba de ZRX 1100/1200. Les Kayaba sont de la bonne longueur et supportent une machine qui pèse 250kg. Ils se trouvent facilement d’occase avec des kilométrages raisonnables. Ça devrait être suffisant pour commencer.

Sauf que le remontage va réserver quelques surprises…

Le faux cadre du panier est fixé sur le support d’amortisseur arrière. Il faut démonter une partie des attaches du panier afin de donner du « mou » au faux-cadre pour extraire l’amortisseur. Au montage des Kayaba, il faut inverser certains de leurs silent-blocs. Pour ça, un bon coup d’étau suffira.

A part cette inversion des caoutchoucs, le remontage de l’avant ne posa pas de problème, l’arrière à vraiment décidé de nous taquiner. Le resserrage du faux-cadre s’est montré difficile à réajuster.

Mais une fois l’attelage sur ses roues, nous avons un petit bonus « look » : les 4 amortisseurs sont vraiment chouettes et les bonbonnes apparentes à l’avant renforcent le côté massif de la fourche.

wpid-wp-1402332027051.jpeg

Restera à purger le circuit de freinage et changer les plaquettes.

, ,

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire